Rictus

De : Jehan Rictus

Mise en scène : Christophe « Garniouze » Lafargue

pays : France

Présentation

D’après Les Soliloques du pauvre de Jehan Rictus

Greffé à une armoire de bureau qu’il pousse et traîne tel un Sisyphe des temps modernes, un homme nous entraine dans son errance urbaine. Dans un monologue d’octosyllabes acides, rythmé par un accompagnement musical sur mesure, Garniouze, vétéran de l’art de rue, campe son personnage de vagabond intemporel qui dénonce la misère dans une langue ou poésie et argot se font écho.

Avec la hargne du désespoir et un humour grinçant, il dit l’isolement, la solitude et l’exclusion, à même le trottoir, dans une société qui creuse chaque jour un peu plus ses fractures. C’est à Jehan Rictus, poète social du XIXe siècle, que l’on doit Les Soliloques du pauvre, dont s’est inspiré Garniouze pour créer son premier spectacle solo. Ecrit en 1897, le texte reste d’une actualité criante et dénonce aujourd’hui les mêmes injustices qu’il y a un siècle… Une performance déambulatoire étonnante, à découvrir au fil des rues de Villeurbanne.

L’équipe

Avec Christophe « Garniouze » Lafargue
Conception : Christophe « Garniouze » Lafargue
Création sonore et mise au diapason live : François Boutibou

D’après l’œuvre de : Jehan Rictus
Mise en scène : Christophe « Garniouze » Lafargue
Compagnie : Garniouze Inc.

Production déléguée : Le Phun
Aide à la création : l’Usine – lieu conventionné dédié aux arts de la rue (Tournefeuille / Grand Toulouse), Pronomade(s) en Haute Garonne – Centre national des arts de la rue, La Paperie – Centre national des arts de la rue (Angers), Usines Boinot – Centre national des arts de la rue (Niort)

  • Durée

    1h30

  • Lieu

    Les Ateliers Frappaz - Centre national des arts de la rue

  • Date

    24 octobre
    12h